?

Log in

Previous Entry | Next Entry

Titre: /
Original: Sans Titre par nevcolleil
Personnages: Eliot, Ewan, Shawn/Juliette
Rating: PG
Nombre de mots: 1200+
Résumé: Shawn et Juliette se marient. Le frère de la mariée et le cousin du marié se connaissent l'un l'autre "à cause du boulot", et Lassiter voudrait bien arrêter tout le monde.


« Dieu du ciel, O'Hara, votre mariage a attiré plus de racailles que cette convention de Ed Hardy en juillet dernier. »

Des yeux sont levés au ciel – plutôt de façon affectueuse, mais non sans exaspération – mais Juliette a été sur les nerfs toute la journée, attendant que quelque chose de terrible se produise. (C'est un grand jour pour elle et pour Shawn. Bien sûr que quelque chose de terrible va arriver. Pourquoi est-ce que leur chance tournerait juste parce qu'elle porte une belle robe et que Shawn se tient à carreau pour une fois ?) Elle ne peut pas laisser Lassiter se faire des idées sur les racailles qu'il aurait pu repérer parmi les invités.

« Soyez gentil, Carlton. » Et parce qu'elle peut deviner au moins l'une des personnes que Lassiter considérerait comme une racaille, elle ajoute, « Et vous vous souvenez qu'Ewan n'était pas réellement coupable du crime pour lequel nous l'avions arrêté cette fois là, n'est-ce pas ? »

Juliette sait qu'elle est tombée juste quand Lassiter marmonne dans son verre au lieu de répondre – elle croit reconnaître le mot 'confiance' – et Juliette ne peut pas s'empêcher de sourire malgré ses inquiétudes.

« De toute façon, ce n'est pas votre frère à la noblesse ambiguë qui m'inquiète, » poursuit Carlton. « C'est son admirateur pas tellement secret là-bas. »

Juliette regarde dans la direction que désigne Carlton. Evidemment, il y a un homme en smoking avec de long cheveux sombres qui lui arrivent aux épaules debout à côté de Shawn, et de l'autre côté de la scène où son frère parle avec un membre de leur famille. Son regard est attentif... Juliette n'aurait pas vu si Lassiter ne le lui avait pas fait remarquer, mais maintenant qu'il l'a fait, il est évident que l'homme surveille les mouvements d'Ewan.

Elle soupire.

« Il a regardé votre frère comme s'il avait envie de l'assassiner pendant toute la réception, » dit Lassiter. « Et il semble en mesure de le faire, en plus. Vous voyez la façon dont il tient cette flûte à champagne ?

- Carlton, c'est Eliot, le cousin de Shawn, » dit Juliette. Et elle pourrait se donner des claques pour avoir pensé que ça aiderait.

Lassiter secoue la tête comme si elle venait de dire qu'ils avaient versé du cyanure dans le banquet de réception.

« Un parent de Spencer avec ces muscles ? Mon Dieu... Nous aurons de la chance si tout cela se termine par un meurtre. »

Juliette soupire de nouveau. Mais elle doit bien admettre que Carlton pourrait avoir raison.



Pendant ce temps, Shawn apprécie beaucoup ces retrouvailles avec son cousin Eliot... et ne souhaite pas vraiment qu'Eliot ait juste répondu 'Jamais de la vie' à son invitation à son mariage avant de passer à l'improviste la semaine suivante, comme il le fait d'habitude quand Shawn l'invite à des trucs.

Non, vraiment, Shawn adore ce type – énormément – mais ça a été genre super difficile d'empêcher les choses de devenir complètement folles dans les parages suffisamment longtemps pour que Shawn puisse épouser l'amour de sa vie. Et tout le monde sait que quand il y a un Spencer, la folie n'est pas loin. Le Destin considère probablement la réunion d'autant de Spencer au même endroit comme une sorte de 'allez vous faire f-- !' en pleine figure et conspire contre eux tandis qu'ils parlent.

« Je ne suis pas en train de l'espionner, » dit Eliot avec mauvaise grâce.

« Eh bien, tu le fixes vraiment fixement, et j'aimerais que tu arrêtes. Ça fout la trouille. Qu'est-ce qu'il t'a fait de toute façon ? Il a piqué le seul emplacement de parking du bâtiment réservé aux tanks ?

- Je garde simplement un œil sur lui, » répond Eliot de façon fort peu réconfortante. « Et je te l'ai déjà dit, je ne conduis pas de tanks. Où est-ce que tu es seulement allé chercher ça ? Ecoute, je connais ce type... à cause du boulot, et je veux juste m'assurer qu'il ne cause pas d'ennuis. »

Shawn ignore le commentaire d'Eliot qui brise ses rêves concernant les tanks (lui et Gus aiment vivre par procuration les forfaits qu'ils imaginent qu'Eliot accomplit) pour se concentrer sur un développement encore plus inquiétant.

« Du boulot ? Tu connais Ewan à cause du 'boulot' ? » répète Shawn, d'une voix remarquablement calme considérant cette nouvelle, et il ne dit même pas 'Ouille' quand Eliot lui tape un bon coup sur les doigts pour lui faire abandonner les guillemets qu'il mime. « Mec, c'est pas bon. Eliot, ton 'boulot' n'est pas de ceux dans lesquels on rencontre des gens qu'on veut croiser aux mariages et aux enterrements. Particulièrement aux enterrements... Mais, vraiment, les mariages c'est mauvais aussi !

- Je sais, » dit Eliot. Et Shawn n'aime pas l'air qui lui monte au regard.

Il faut qu'il calme la situation. Rapidement.

« OK, OK... Gardons juste tout ça en perspective, » dit Shawn, peu habitué à être la personne raisonnable mais fournissant un vaillant effort. « C'est le frère de Juliette. Il ne va pas causer d'ennui au mariage de Juliette ! Il ne lui ferait pas de mal de cette façon. » Shawn est persuadé.

Eliot ne semble pas convaincu.

« Et puis, s'il fait du grabuge... je suis plutôt sûr que Juliette le tuera elle-même. Non, sérieusement. Tuer des gens fait partie de son boulot. Elle et Lassiter tuent des gens tout le temps. » Et parce que d'un coup ça sonne comme si Shawn approuvait les tueries de masse à son propre mariage (ce qui n'est absolument pas le cas), il ajoute, « des gens méchants, évidemment. Et il n'y a pas de méchants ici... pour autant que je veuille le savoir jusqu'à ce que Juliette et moi soyons dans l'avion vers notre lune de miel. Alors pas de tuerie ! »

Eliot semble moins qu'impressionné par les ordres de Shawn, mais il accepte de 'moins foutre la trouille' quand il s'agit de 'garder un œil' sur Ewan, alors Shawn considère leur conversation comme un succès.

Et cette annonce que sa nouvelle épouse tue des gens a probablement aidé Eliot à apprécier un peu plus l'idée que Shawn vit avec quelqu'un qui dort avec un flingue sous son oreiller, quoique Shawn n'ait pas la moindre idée de quelle logique ça peut avoir. Il sait seulement que de tuer des gens, c'est une chose qu'Eliot peut comprendre, et qu'Eliot semble bien moins tendu tandis qu'ils continuent à rattraper le temps perdu.

Avant que Shawn ne bouge à regrets pour aller parler au prochain invité, il donne à Eliot une tape sur l'épaule (ne cillant même pas un peu sous le regard noir qu'Eliot adresse à la main incriminée ; Shawn est l'une des rares personnes qui peuvent se permettre ce genre de choses avec Eliot, qui l'aime. A ce que pense Shawn.) Et Shawn dit, « Hé, tu peux m'accorder encore une faveur, mon pote ? Tenir cette flûte à champagne un peu moins fermement ? Tu colles une migraine au Détective Lassiter qui attends que tu utilises le pied comme une sorte de couteau. »

Eliot semble effectivement moyennement impressionné par ça. « Tu crois que Lassiter s’inquiète de la façon dont je tiens ma flûte à champagne ? »

Shawn sourit. « C'est une prise très caractéristique. »

Eliot lève les yeux au ciel... mais il réajuste quand même sa prise avant que Shawn ne s'éloigne.

« Merci, cousin ! »

« Si ça peut te faire plaisir. »